Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 22:39

Odile fait partie depuis sa création de la section aquarelle du CAPSC.

Elle est aussi présidente de l'association Iqbal Masih.

Son combat pour la cause des enfants mérite d'être souligné.

 

P1560813.JPG


A l’occasion de la journée internationale  contre les violences faites aux femmes, nous l' avons rencontrée .


·    En quoi,  votre association qui se bat pour le respect des droits des enfants est concernée par cette journée?

  Cela nous concerne car les enfants sont souvent témoins des violences faites aux femmes et aux mères en particulier.


·         Les droits des enfants sont-ils toujours mieux respectés ?

On peut en douter, quand on lit l’article « enfance délaissée » paru dans Vosges Matin du 18 novembre dernier. On nous décrit, au foyer d’accueil de Golbey,  des enfants dormant sur des lits de camp et même sur le canapé de la salle télé par manque de moyens. Et tout ça, à cause d’un désengagement financier des pouvoirs publics.


·         Comment jugez-vous le rôle de l’état sur cette question ?

Sa démobilisation est scandaleuse! On oublie de plus en plus les enfants qui souffrent au quotidien dans notre pays. Les problèmes d’enfants  mal nourris, mal logés, mal aimés, sont occultés par les affaires à sensations et à connotation sexuelle toujours très médiatisées.

Pourtant la Convention internationale des droits des enfants a été signée par la France  en 1989. Un des articles rappelle  des devoirs de l’Etat qui doit  subvenir aux besoins des enfants en danger en aidant les familles. Le gouvernement actuel a supprimé le défenseur des droits de l’enfant. Ils sont maintenant inclus dans les droits en général. Or, un enfant a des droits spécifiques. C’est un être faible à protéger par un adulte et non comme un adulte !


·         Pourquoi avez-vous créée votre association  Iqbal Masih?

Comme déléguée de parents d’élèves, j’ai pu mesurer lors des  conseils de classe  en tant que délégué FCPE combien les enfants étaient touchés par les problèmes des parents.

En 1996, nous avons appris l’assassinat de cet enfant pakistanais  qui travaillait comme un forçat depuis l’âge de  quatre ans dans une fabrique de tapis. La même année, le 20 novembre, la France instituait la journée nationale des droits de l’enfant. Nous avons lancé l’appel d’Epinal pour rappeler notre engagement à la cause des enfants et rappeler leurs droits. Malheureusement cette journée, d’initiative française a été abandonnée depuis l’élection  du président Sarkozy ; je ne peux que le regretter.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CAPSC d'ARCHES - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Centre d’Activités Physiques – Sportives et Culturelles d’ARCHES
  • Centre d’Activités Physiques – Sportives et Culturelles d’ARCHES
  • : Ce blog se propose de présenter les activités sportives et culturelles menées au sein des différentes sections du CAPSC.
  • Contact

Recherche