Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 14:27

Chacun sait maintenant que c’est en mars qu’il faut tailler ses arbres.

Samedi 9 mars , dès 9h , à l'initiative de la section verger du CAPSC,  une vingtaine  de personnes se sont retrouvées rue de Rebeaumont pour un cours sur la taille des fruitiers, animé par Denis Vautrin et Jean-Marie Humbert, deux adhérents de l’association  des Croqueurs de pommes Centre Vosges.

 

P1020673.JPG

Le verger de Mme  Clerc, composé d’une quinzaine de jeunes arbres a servi de terrain expérimental pour cette démonstration.

Ces pommiers, cerisiers et autres arbres à noyaux ont été plantés pour les plus anciens en 2000. Il s’agissait pour ceux-ci d’une troisième et dernière taille de formation ; celle qui permet d’obtenir la charpente de l’arbre. Elle favorise une répartition harmonieuse des branches charpentières et des sous charpentières dans tout l’espace, ce qui n’est pas forcément le cas lorsque l’arbre  est laissé à lui- même.

 

P1020668.JPG

Pommier avant la taille Une forêt vierge dans le coeur de l'arbre!


On va donc couper toutes les branches qui poussent vers l'intérieur de l'arbre. Eliminer une des deux branches lorsqu'elles se croisent ou lorsqu'elles sont parallèles.

 

P1020676.JPG

Lorsqu'on taille une branche,la section doit toujours être la plus réduitepossible pour faciliterla cicratisation.

On coupe également au ras d'un bourgeon


 

Plus tard, lorsque l’arbre vieillira, il conviendra d’éliminer les branches mortes ou en trop ; c’est la taille d’entretien. Lorsque celle-ci a été négligée trop longtemps, on procède alors à une taille de restauration plus sévère.

Adhérents des Croqueurs et de la section verger du CAPSC local, voisins et autres propriétaires de vergers familiaux ont d’abord écouté les conseils très pratiques des animateurs notamment sur le choix des branches à couper, la bonne utilisation des outils et les angles de coupe.

 

P1020678.JPG

 

Taille en gobelet


« Si on privilégie les formes en gobelet pour les pommiers, mirabelliers et autres cognassiers, on taillera plutôt les poiriers, quetschiers, noyers et cerisiers en respectant un axe vertical » a expliqué Denis Vautrin.

 

P1020684.JPG

Taille d'un poirier avec axe vertical


Chacun a pu apprendre non seulement les grands principes de la taille  des arbres mais aussi les petits trucs qui font la réussite de ces opérations. Il faut désinfecter toujours ses outils dans de l’eau de javel diluée. Il faut éliminer les fourches trop fragiles, éviter les branches trop verticales.

Toujours couper une branche au-dessus d’un bourgeon à bois  placé dans l’axe et dirigé vers le sol. Apporter toujours pour les arbres plus anciens de la lumière dans la ramure. Protéger la jeune écorce du tronc, du soleil d’été et d’hiver par des manchons ou un enduit blanc.


P1020686-copie-1.JPGLe verger après la taille.


Les participants se sont ensuite répartis en plusieurs groupes pour tailler l’ensemble du verger en essayant d’appliquer tous les conseils.

Cette matinée conviviale  et très  pédagogique s’est terminée autour du  verre de l’amitié proposé par l’hôtesse du jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by CAPSC d'ARCHES - dans Verger
commenter cet article

commentaires